Entrevue : Catherine Bourgault, une auteure à découvrir!

Catherine Bourgault / Crédit photo: DeLavoy

J’avais aimé le premier tome de la trilogie « Blanc maculé d’une Ombre », mais j’ai tout simplement adoré le tome 2. Un roman à lire absolument…

Blanc maculé d’une Ombre : Tome 2

Retrouvez dans ce roman le récit de Sacha, Jenny et Rick. Tour à tour, ces trois personnages nous feront découvrir leur histoire poignante. Dans ce 2e tome fort bien réussi, même si on retrouve le chassé-croisé entre Jenny et Sacha, c’est plutôt la dure réalité de Rick qui y est abordée, lui qui par son inconscience a bousculé l’existence de ses proches.

Sacha était le personnage principal du tome 1. À cause de sa bipolarité, sa vie est un combat de tous les jours. Néanmoins, il parvient à se construire une carrière florissante en tant que chanteur et compositeur. Toutefois, dans ce deuxième tome, il perdra tous ses points de repère suite à l’accident de son frère et du départ de Jenny. Comment parviendra-t-il à passer au travers des émotions intenses qui le tenaillent, lui dont un rien perturbe l’existence? Il vivra une véritable descente aux enfers…

En ce qui a trait à Jenny, c’est une jeune femme qui cherche désespérément son identité, puisqu’elle est toujours demeurée dans l’ombre de Sacha, et ce depuis leur toute première rencontre. Suite à sa décision de le quitter, elle devra apprendre à se débrouiller seule. Sera-t-elle capable de naviguer au cœur même de la tempête? Pourra-t-elle seulement oublier Sacha, couper ce lien puissant qui les unit?

Quant à Rick, il est le frère cadet de Sacha, et tout comme lui, un grand musicien. Cependant, ses penchants pour la boisson, les drogues ainsi que les femmes le  conduisent à sa perte. D’ailleurs, à la suite d’un terrible accident de la route, il se verra contraint de demeurer clouer sur un lit d’hôpital pendant un bon moment. S’ensuivra une longue et pénible réadaptation, en plus d’une remise en question fort douloureuse. De plus, il devra faire face aux conséquences de ses actions, car cet accident de la route n’a pas que brisé sa vie, il a également entrainé avec lui un innocent…

C’est une histoire pleine de rebondissements inattendus à suivre!

Voici un extrait

 Blanc maculé d'une ombre : Tome 2 par Catherine Bourgault

 

Blanc maculé d’une Ombre (tome 2), Catherine Bourgault, Les Éditions Première Chance, 2012

« La mort. Voilà une drogue que je n’avais pas connue jusque-là. Une sensation de planer, où tout me paraissait magnifique. Soudainement, j’étais léger. J’abandonnais mon corps pour entrer dans une autre dimension. Ma douleur, si insupportable quelques instants plus tôt, avait disparu. »

 

 

Entrevue

 Pourquoi avoir fait de la bipolarité un point central de votre récit?

En fait, je ne suis pas du tout partie avec l’idée d’écrire un roman sur la bipolarité. C’est plutôt le personnage de Sacha qui était très tourmenté. Il y avait assurément une raison, mais je me demandais pourquoi. La bipolarité est un sujet de plus en plus d’actualité, donc la maladie s’est naturellement collée à l’histoire. Pour un écrivain, un sujet comme celui-là est un véritable terrain de jeux puisque plusieurs avenues peuvent être exploitées. Je dis toujours que ce n’est pas un roman sur la bipolarité, mais bien la bipolarité qui fait partie de l’histoire. D’ailleurs, de la phase de dépression à la phase maniaque, la maladie sert de pivot à toute la trilogie.

Comment faire pour amener un sujet aussi délicat dans un roman?

C’est important de préciser que le lecteur n’a pas à faire face au monde médical et aux explications complexes de la maladie mentale. Tout  demeure dans le roman d’amour. Une jeune fille qui aime éperdument un homme bipolaire et qui doit composer avec ses revers. J’ai tenu à garder le sujet simple, mais crédible.

 Pourquoi avoir décidé d’inclure trois narrateurs dans votre histoire?

J’aime beaucoup l’idée de voir les mêmes événements, mais de points de vue différents. Je trouvais fascinant que le lecteur puisse découvrir les sentiments du bipolaire, versus les inquiétudes de sa copine pour la même scène. Les trois personnages principaux se relèguent de chapitre en chapitre, donnant leur version de l’histoire pour créer une ouverture et une compréhension élargie de la réalité des bipolaires et de leurs proches. C’était une belle façon de donner une autre dimension à l’histoire.

Deux chansons thèmes ont été créées pour vos romans. Pouvez-vous nous en parler plus longuement?

Les amateurs de musique pourront découvrir « What Would I Do » et « With a Melody » d’Yvan Pedneault au rythme de leur lecture. Deux chansons thème, écrites par Mark Domitric, ont été réalisées spécialement pour le roman. Une touche remarquable d’originalité qui se veut une personnification de Sacha à travers la voix d’un artiste québécois. L’idée de la chanson est venue bien sobrement, presque un fantasme personnel. Je me disais alors : « La chanson que Sacha écrit pour Jenny dans le roman, je veux qu’elle existe vraiment! » Puis, le projet a fait boule de neige dans ma tête : « Ce serait génial si le lecteur aussi pouvait l’entendre. En plus de lire la scène, il pourrait vraiment s’approprier la chanson qui s’y rattache. »

 Il est à noter que le tome 3 est également disponible.

Pour suivre l’auteure, vous pouvez la retrouver sur :

Bonne lecture!

Partagez!