Rachel Graveline

Une super mémoire par Sébastien Martinez

Vous avez la mémoire d’un poisson; sitôt d’un côté du bocal, vous avez oublié que vous l’aviez déjà visité… Ce n’est pas si grave puisque vous êtes maintenant en route vers la paroi de droite. Est-elle aussi jolie ? Puis, une question plus pertinente s’impose soudain dans votre esprit, que faites-vous dont dans ce bocal ? — Ah oui, on parlait de poisson, c’est ça? Non, pas tout à fait.

La douleur du silence par Marie-Béatrice Ledent

En résumé Martine a promis à sa sœur, promis sur son cœur, qu’elle serait forte quoiqu’il advienne… Depuis la tragédie qui a frappé la famille Croin, les parents de Martine se disputent souvent; sa mère est dépressive alors que son père se plonge dans le travail pour oublier. La jeune fille de 13 ans souffre en silence. Quand ils prennent la décision de s’offrir un nouveau départ en déménageant, la

Raymie Nightingale: Un été marquant par Kate DiCamillo

Raymie Clarke a dix ans, son père est parti avec une hygiéniste dentaire. Quand elle y pense, son cœur se serre, son âme se rétrécit jusqu’à devenir une petite chose dure, un caillou. Dans ces moments-là, la jeune fille se rappelle qu’elle a un plan pour ramener son père à la maison : gagner le concours Little Miss Central Florida Tire pour paraitre dans le journal. Louisiana Elefante, une jeune orpheline,

Des cadeaux de dernières minutes pour des moments magiques avec les tout-petits

Les chocolats du calendrier de l’avent seront bientôt terminés. Les enfants impatients attendent les yeux brillants que le grand jour arrive enfin, mais les parents-lutins se sentent de plus en plus essoufflés. — Est-ce que tout est prêt? demande père Noël aux lutins. — J’ai bien essayé de dénicher le jeu que Pier-Luc souhaitait, mais il n’y en a plus un seul… souligne Tontonlutin. — De mon côté, je n’ai

Orages par Estelle Tharreau

 Quarante ans, mère monoparentale d’une adolescente de seize ans, Béatrice Clar cumule les histoires d’amour désastreuses depuis toujours. Excédée par le défilé de ses relations peu reluisantes dont la dernière avec son patron, un homme marié et père de famille, elle se décide à fuir la vie urbaine pour le village de Sauveur, une échappatoire idéale. En effet, la petite localité aux apparences paisibles lui offre une occasion en or,

Alain M. Bergeron

Née un 24 septembre 1957 à Plessisville, au Québec,  Alain M. Bergeron est le 3e d’une fratrie de 4 enfants. Il n’est encore qu’un bambin de 5 ans quand sa famille déménage à Victoriaville, localité qui demeure à ce jour son lieu de résidence. Il va de soi que l’auteur y aime sa vie paisible même si sa carrière l’entraîne parfois ailleurs. « Sédentaire, un vrai casanier. Je suis bien chez

1, 2, 3… grâce aux livres, tu grandiras!

L’enfance est une période de vie à la fois fragile, précieuse et merveilleuse où chaque seconde est un moment d’apprentissage important. En tant que parent, le rôle nous revient de guider ces petits êtres, mais ce n’est pas toujours facile. Chaque enfant a sa personnalité, ses particularités, son rythme d’apprentissage et il va de soi qu’il faut le respecter. Les livres, grâce à leurs variétés infinies tant au niveau du style

Couche-toi moins niaiseux: volume 1 par Daniel Brouillette

 Il serait difficile de faire un résumé de ce livre humoristique, car il passe d’un sujet à l’autre; les chiens, les jeux vidéo, le nez, les pops stars, les pieds, les chauves-souris, et j’en passe. L’auteur fouille chaque thème en profondeur en débutant par une fausse croyance du genre; « mange tes croûtes si tu veux grandir », « les porcs sont malpropres », « les gars sont meilleurs que les filles en mathématiques »… Il

Le fruit de mon imagination par François Leblanc

Marianne Portelance, qui parle souvent d’elle-même à la troisième personne, a une imagination débordante qui tend à l’accommoder quand elle veut se soustraire à une situation embarrassante. Il lui arrive d’aller jusqu’à se convaincre que ses petits mensonges pourraient être vrais. « Marianne Portelance souffre […] Certains esprits bornés appellent ça mentir. Je ne suis pas d’accord. Je crois qu’à l’intérieur de moi il y a réellement une femme qui a

Popol et papa par David Ezra Stein

Popol adore la compagnie de son papa qu’il admire beaucoup. Le soir venu, il préfère le rejoindre sur son nénuphar plutôt que de rester seul sur le sien. Mais c’est que le temps passe et que le petit têtard grandit… bien vite ses petites pattes donnent des coups, sans compter que l’espace vient qu’à manquer. Que se passera-t-il quand Popol n’aura pas d’autre choix que de regagner son lit? Il