3 applications : contes et légendes

Éditions Alzabane

De façon générale, je suis une personne très ouverte à la nouveauté. Je dois mentionner que je n’ai pas regardé beaucoup d’applications de lecture pour enfant. Toutefois, jusqu’à maintenant je considère qu’elles sont très différentes les unes des autres puisque chaque maison d’édition semble les élaborer en créant des points de mire variable dans les animations, l’apparition de l’histoire, la musique de fond, etc. Il ne faut donc pas juger des applications à partir d’un seul catalogue d’éditeur. Tout comme les bouquins, ils ont leurs forces et leurs faiblesses, les mettre dans un même panier serait une erreur.

Comment appréhender l’application dans ce cas ?

À mes yeux, l’important pour garder à l’esprit qu’il s’agit d’un outil de lecture c’est que les mots gardent une place prépondérante dans le visionnement du récit autrement, on y perd complètement l’idée base. À ce titre, la maison d’édition Alzabane n’atteint pas mes attentes parce que les phrases du conte ou de la légende sont facilement oubliées puisqu’elles sont discrètement positionnées dans le bas des images. Certes plusieurs livres ont la même configuration, mais étant donné qu’il y a quelques animations, de la musique, une voix off pour la narration, on perd bien vite le texte de vue. La seule chose qui nous rappelle l’idée du livre est le bruit des pages qui tournent. D’ailleurs, les changements de pages sont souvent trop lents et occasionnent une coupure de la progression de l’histoire. Est-ce que je déconseille de faire l’achat des applications chez Alzabane ? Bien sûr que non, surtout que ces applications sont disponibles dans d’autres formats. Par ailleurs, profiter de l’esprit bien particulier de leurs contes et légendes amènera certainement vos enfants à s’intéresser à un genre différent. Par contre, je ne crois pas qu’ils puissent être utilisés en remplacement du livre d’histoire « régulier » (papier ou numérique).

3 applications (dans l’ordre d’appréciation):

1)      Le lion

« Savez-vous comment les hommes eurent l’idée de couronner des rois? » Non! Ce conte raconte comment un jour, un lion maladroit en plus d’être très mauvais chasseur devint le roi du règne animal, influençant ainsi une tribu à couronner un homme pour la première fois. Me croiriez-vous si je vous disais que cette idée est à l’origine d’un macaque ma foi, bien malin.

Ce titre est certainement le meilleur des trois et si vous désirez en découvrir un seul, c’est celui que je vous conseille. Dans un esprit humoristique et convivial sur une musique d’à-propos, le lion, un personnage bien construit et attachant, progresse dans une aventure amusante avec différent rebondissements. Les images sont très bien et les discrètes animations enfantines feront surement rire vos petits. La voix off pour la narration est excellente puisqu’elle devient partie intégrante de l’histoire.

2)      L’un et l’autre

L’un était marronnier et l’autre était châtaignier. Qu’arrive-t-il si 2 arbres se disputent à s’en prendre aux branches ? Peu d’issus possibles. Vous seriez surpris de découvrir l’histoire racontée par un hibou témoin de la déroute de ces deux ennemis enracinés l’un à côté de l’autre.

J’ai trouvé l’idée très originale bien que la finale offrant un clin d’œil un peu comique m’a laissée sur mon appétit. Ici, le mérite est à donner au travail des effets sonores qui offrent, à mon avis, une profondeur poétique au texte. Les images sont généralement correctes. Toutefois, les détails visuels des 2 principaux protagonistes (le marronnier et le châtaignier) sont vraiment superbes. L’illusion des visages dans les arbres était digne de la magie d’un beau conte. La belle voix du narrateur créait une harmonie avec le fond sonore. L’histoire aurait gagné en efficacité à être plus concise. Et, je dois avouer que je me questionne encore sur le niveau d’appréciation du public cible.

3)      Alzabane, l’oiseau de la lune

Dans ce conte, le jeune lecteur est amené à suivre la légende d’Alzabane, un oiseau qui un jour perd son groupe. Désespéré, il attend la mort qui ne vient pas. Bientôt, un nouvel objectif se présente à lui, devenir l’oiseau de la lune. Est-ce qu’un oiseau peut traverser le cosmos pour graviter autour de cet astre ? La réponse est oui. Il devra toutefois dans sa quête traverser différentes étapes pour ainsi donner naissance à cette légende.

Une voix féminine très juste, ponctuée d’écho pour recréer une narration avec des effets sonores et musicaux bien intégrés à une ambiance cosmique hypnotisante. Les images respectent tout autant la saveur spatiale et le personnage du « Grand Cosmos » a de bonnes chances d’impressionner vos enfants. Pourtant, je reste perplexe face aux déroulements de la quête du personnage d’Alzabane qui manque un peu de péripétie à mon goût. Si vous voulez toutefois aborder des sujets comme l’évolution des planètes ou imprégner votre enfant d’une atmosphère totalement différente, je crois que cette application saura les surprendre.

Bon visionnement.

 

Partagez!